Articles

Cure détox, quel intéret ?

La période des fêtes de fin d’année et ses repas aux multiples entrées, plats copieux et desserts gourmands, s’accompagne d’une tendance d’ articles promouvant les « cures détox ».

« Drainer le foie », « éliminer les toxines stockées », « détoxifier l’organisme », sont généralement les vertus associées à ces cures.

Mais de quels déchets ou toxines parle t-on ?

On lit souvent que le « régime détox » permet d’éliminer des toxines qui seraient accumulées par le corps à cause de la pollution, du tabac, de l’alcool,.. Mais chacun sait que des jus de légumes ou de la tisane ne permettront pas de remédier aux effets toxiques du tabagisme ou des boissons alcoolisées. Alors quelles sont les autres toxines possibles ?

Notre corps est en contact avec des toxines internes, que l’organisme produit lui-même, et des toxines externe, provenant de l’environnement extérieur.

Les déchets fabriqués par l’organisme :

→ l’ammoniac et la bilirubine sont des exemples déchets toxiques produits par l’organisme et éliminés naturellement par les reins et le foie.

Sauf en cas de pathologie, l’organisme assure l’élimination des toxines qu’il fabrique et n’a donc pas besoin d’un régime spécifique pour ça, outre une alimentation équilibrée au quotidien favorisant une bonne fonctionnalité de son métabolisme.

Les toxines externes à l’organisme, provenant de l’environnement :

→ les xénobiotiques : des molécules polluantes et parfois toxiques qui sont étrangères à l’organisme, comme les pesticides, les médicaments, l’alcool,..

Si l’on reprend l’exemple des excès en fin d’année, ce qui nous intéresse principalement n’est donc pas l’élimination des xénobiotiques, mais le soulagement du travail du foie qui est souvent sur-sollicité à cette période.

On peut alléger le travail du foie, faciliter le drainage de l’organisme, favoriser le confort digestif et tout cela permettra de soutenir les organes impliqués dans la digestion et la détoxication de l’organisme, donc de mieux récupérer et se sentir moins fatigué après les fêtes.

En pratique comment faire ?

Aider l’organisme à retrouver un équilibre oui, croire à la magie de la purification pas vraiment…

Dans l’exemple des fêtes de fin d’années, les repas copieux enchaînés sur une période d’1 à 2 semaines, le combo de graisses et de sucres contenus dans ces repas (raclette, foie gras, farces, crème, pâtisseries, chocolats, sodas,..) et de l’alcool, demandent des efforts plus importants à l’organisme pour digérer et métaboliser cette surcharge.

Afin de se rééquilibrer et aider le corps à fonctionner correctement, on peut effectuer 1 à 2 jours de « détox » entre les gros repas de fête ou après cette période. L’objectif est d’alléger notre alimentation pour reposer les organes qui ont été sur-sollicités par les excès répétés, et favoriser les mécanismes de détoxication de l’organisme.

Pour cela on peut miser sur :

L‘hydratation

Boire environ 1,5 à 2L d’eau par jour pour réhydrater l’organisme (notamment après une consommation répétée d’alcool) faciliter le transit, favoriser la diurèse, la fonction rénale et l’élimination des déchets métaboliques.

Comment ?

♦ De l’eau plate, eau minérale, aromatisée avec du jus de citron, de la menthe fraîche,.. Évitez les sirops sucrés, les sodas.

♦ Des infusions, roïboos, thé,.. Tout au long de la journée. Le café n’est pas à supprimer tant que votre consommation n’est pas excessive (pas au-delà de 3-4 tasses / jour)

♦ Pensez aux soupes et bouillons de légumes qui seront, en plus d’être riches en eau, une source importante de minéraux (magnésium, potassium, calcium) favorisant le transit ainsi que le tonus de l’organisme. Les jus de légumes peuvent aussi être intéressants ici !

Photo by rawpixel on Unsplash

→ Limiter l’apport en sucre

Chocolat chaud viennois, cocktails, gaufres, vin chaud, pain d’épices, pralines, pâtisseries, confiture, caramel, biscuits, bonbons de chocolat,.. La quantité de sucre que l’on mange durant les fêtes de fin d’année est souvent démesurée ! Tout ce sucre doit être métabolisé par le foie et l’excès sera stocké sous forme de graisse dans nos cellules adipeuses. Afin de soulager l’activité du foie et limiter la prise de poids, il faudrait réduire notre consommation de produits sucrés notamment entre les repas de fête (entre Noël et le premier de l’an par exemple) puis après les fêtes en évitant les produits riches en sucres.

Comment ?

♦ Évitez de devoir consommer les restes de bûches ou autre gâteaux entre les fêtes, prévoir des quantités adaptées pour le repas de fête

♦ Privilégiez les chocolats chauds maison avec de la poudre de chocolat sans sucre ajouté plutôt que les chocolats chauds au sirop de sucre aromatisé (chocolat noisette, caramel, macadamia,..)

♦ Limitez les pâtisseries, viennoiseries, pain d’épice, glaces, gaufres,..

♦ Privilégiez les desserts à base de fruits et sans sucre ajouté : compote, salade de fruits, mousse de fruits : vous pouvez retrouver la recette de la mousse aux agrumes juste ici

→ Augmenter sa consommation de fibres

Pour faciliter la digestion, favoriser la satiété, diminuer l’absorption des graisses au niveau intestinal (les fibres peuvent emprisonner une partie des lipides présents dans le bol alimentaire puis les entraîner jusqu’au colon où ils seront ensuite évacués par les selles, évitant ainsi qu’ils soient absorbés par l’organisme,).

Comment ?

♦ Favorisez les fruits et légumes crus (pamplemousse, carottes râpées, betteraves râpées, choux cru,..)

♦ Consommez 1 portion de légumes cuits midi et soir : en soupe, en purée, au four,.. Frais, surgelés ou en conserve,.. évitez simplement les préparations industrielles avec ajout de matières grasses et de sucres (comme le sirop de glucose, fructose, dextrose, sirop de maïs,..) privilégiez les préparations le plus brut possible.

♦ Inclure dans vos repas les légumes secs : pois chiche, haricots rouges, lentilles,.. Et les aliments complets ou aux céréales : pain complet, baguette aux céréales, riz complet,… Notamment pour leur richesse en fibres.

Photo by Ella Olsson on Unsplash

→ Diminuer sa consommation de graisses

Avec les petits fours en apéritif, la charcuterie, le foie gras en entrée, les galettes de pomme de terre frit, le fromage, les glaces ou bûches en dessert et les chocolats offerts en cadeaux, ces repas sont sans surprise très riches en matières grasses, et c’est entre autre ce qui fait qu’ils soient si bon au goût !!

Mais les graisses ralentissent la digestion, peuvent donner des maux de ventre, fatiguer, et doivent aussi être métaboliser par le foie ce qui contribue, avec l’apport excessif de sucre, à le faire travailler d’avantage que d’habitude.

Comment ?

♦ Évitez les produits riches en graisses d’origine animale : crème, charcuterie, viande rouge,..

♦ Privilégiez pour l’assaisonnement les huiles végétales : colza, huile de noix, huile de tournesol,..

♦ Favorisez les cuissons sans matières grasses : au four, à l’eau, à la vapeur, ou alors poêlé avec juste un peu d’huile d’olive. Évitez les fritures et panures (pommes dauphines, nems, cordons bleus, nuggets,..)

♦ Pensez aux poissons, viandes blanches, œufs, protéines végétales (soja, seitan,..)

Finalement, les grands principes de certaines « détox » sont fondés sur des recommandations alimentaires de base et ne devraient pas être appliquées uniquement 2 ou 3 jours par an en réponse à un excès après les fêtes de fin d’année. Si l’organisme est confronté pendant toute l’année à une alimentation déséquilibrée avec peu de fruits et légumes, peu de crudités, peu de céréales complètes ou de légumineuses, un apport important de graisses d’origine animale (viande rouge, crème, beurre, charcuterie,..), et en sucre (sucre blanc, fructose, sirop de glucose,..) provenant des produits sucrés ou des plats préparés industriels, faire une « cure détox» de 3 jours ne va pas éliminer d’un coup les effets néfastes de cette alimentation accumulés pendant 12 mois !

Et si ces quelques jours « détox » c’était l’occasion d’adopter de bons réflexes d’équilibre alimentaire pour tout le reste de l’année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *