Articles

Du chou rouge pour aider à lutter contre une maladie chronique ?

Un des meilleurs aliments aux effets anti-oxydants

Les résultats du projet EVA (Évaluation du pouvoir antioxydant des aliments et recherche de leurs effets modulateurs sur le stress oxydant dans le cas du diabète) semblent démontrer que le chou rouge est l’un des aliments ayant le meilleur effet anti-oxydant permettant de diminuer certains problèmes métaboliques et cardiovasculaires liés au diabète, testé chez l’animal (rat).

Un anti-oxydant est une molécule qui va lutter contre les phénomènes d’oxydations, notamment ceux induit par les radicaux libres.

Les radicaux libres sont des molécules produites par le corps, c’est un mécanisme normal et tout se passe bien tant que cette production n’est pas excessive. Pour y veiller, le corps possède des agents neutralisants qui vont s’assurer d’un bon équilibre production / élimination des radicaux libres. Car là où les radicaux libres peuvent être néfastes c’est en cas d’accumulation s’ils sont produits en excès.. Ils provoquent alors des dommages oxydatifs, ou stress oxydatif, qui vont agresser les cellules de l’organisme, dénaturant les protéines, les lipides, les glucides, l’ADN, et donc nos membranes cellulaires. Cette agression de nos cellules est une des causes principales du vieillissement et est impliquée dans certaines pathologies.

Diabète et stress oxydatif

L’hyperglycémie chronique qui affecte les personnes diabétiques favorise le stress oxydatif.

Les complications de cette maladies sont entre autre le développement de pathologies cardiovasculaires, elles-mêmes favorisées par le stress oxydatif.

Où trouver des anti-oxydants ?

Comme nous l’avons vu, l’organisme fabrique ses propres agents neutralisant les radicaux libres. Et pour compléter cette production on peut compter sur l’alimentation qui nous apporte des anti-oxydants dont les plus connus sont la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E et les polyphénols.

Les anthocyanes et anthocyanidines sont des polyphénols de la famille des flavonoïdes. Ce sont des pigments naturels qui donnent leurs couleurs rouge, violet ou bleuté aux fruits et légumes. Et notamment… au chou rouge ! Particulièrement riche en cyanidines (famille des flavonoïdes).

Photo by Caroline Attwood on Unsplash

Le chou rouge aux effets bénéfiques vis à vis du diabète

Selon les résultats du projet EVA (Évaluation du pouvoir antioxydant des aliments et recherche de leurs effets modulateurs sur le stress oxydant dans le cas du diabète) le chou rouge est l’un des aliments ayant le meilleur effet anti-oxydant luttant contre les radicaux libres.

Durant cette étude, une centaine de fruits et légumes ont été analysés pour définir ceux comportant des molécules anti-oxydantes actives, et pouvant dont avoir un effet bénéfique pour lutter contre le stress oxydant.

Le chou rouge contient une grande quantité de cyanidine, ce qui ferait de lui un des aliments présentant le meilleur effet préventif contre le stress oxydatif.

Mais ce n’est pas un anti-diabétique !

Le chou rouge seul n’est pas un anti-diabétique ! Sans une alimentation adaptée pour équilibrer le diabète, réduire le surpoids ou l’obésité, le chou rouge seul ne pourra pas lutter contre les problèmes métaboliques et cardiovasculaires liés au diabète. Le chou rouge pourra ralentir certaines complications (comme indiqué dans cet article du CEED : http://ceed-diabete.org/blog/de-manger-chou-rouge/), mais sans les empêcher.

En revanche, associée à un rééquilibrage alimentaire spécifique, une consommation régulière de chou rouge semble avoir une action bénéfique en prévenant les effets néfastes du diabète plus rapidement qu’avec un rééquilibrage alimentaire seul, ce qui a été démontré chez le rat diabétique.

Au cours du projet EVA, l’association d’une alimentation adaptée et d’un enrichissement avec du chou rouge a permis de diminuer les hyperglycémies à jeun et l’intolérance au glucose ainsi que supprimer les complications hépatiques et vasculaires chez les rats diabétiques testés.

Les composés bioactifs du chou rouge permettent donc selon les résultats du projet EVA, d’optimiser les effets préventifs et protecteurs d’une alimentation équilibrée vis à vis du diabète et de ses complications.

Enfin n’oublions pas que l’activité physique a également un rôle essentiel dans la prévention et la prise en charge de cette pathologie ainsi que de ses complications associées !

Sources :

http://ceed-diabete.org/public/uploads/2015/10/l-est-agricole-et-viticole_le-chou-rouge-un-reel-antioxydant.pdf


http://www.cardiologie.info/stress_oxydatif_et_maladies_cardiovasculaires.shtml

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *