Articles

Microbiote intestinal et santé

La flore intestinale est composée de nombreuses bactéries, virus, parasites, des champignons non pathogènes,..

Cet ensemble représente environ 2kg de micro-organismes !

Principalement localisé dans l’intestin grêle et le colon, notre microbiote se construit durant les premières années de la vie puis restera assez stable. Certains facteurs peuvent cependant venir modifier cette composition de la flore intestinale, c’est le cas notamment de l’alimentation, du stress ou des antibiotiques.

Mais à quoi nous sert cette flore ?

Toutes ces bactéries et agents non pathogènes ont des rôles indispensables dans notre intestin, ils permettent entre autre de :

  • réaliser la dégradation et fermentation des résidus alimentaires non digestibles (certaines fibres)
  • faciliter l’assimilation de nutriments grâce à un ensemble d’enzymes
  • participer à la synthèse de certaines vitamines (vitamine K, B12, B8)
  • protéger le tube digestif contre la colonisation de bactéries pathogènes
  • participer à la maturation de notre système immunitaire

L’impact du microbiote sur notre santé

Des déséquilibres dans la composition du microbiote (ou dysbiose) pourraient être en lien avec des pathologies digestives (MICI, syndrome de l’intestin irritable …), métaboliques (obésité, diabète …) ou autres maladies chroniques (allergies, cancer…). Ces pathologies sont d’origine multifactorielle et des recherches tentent d’identifier les types de microbiotes qui pourraient les prévenir ou permettre de lutter contre.

C’est une voie thérapeutique en exploration !

Selon les cas, des interventions pourraient être bénéfiques pour prévenir ou traiter des maladies liées à la dysbiose :

> une alimentation favorisant le développement des bactéries bénéfiques pour le système digestif.

> l’ingestion de probiotiques, des micro-organismes vivants, non pathogènes et démontrés comme bénéfiques pour la flore intestinale.

> l’apport de prébiotiques, des composants alimentaires non digestibles, utiles à la croissance ou l’activité de certaines populations bactériennes intestinales.

> la transplantation fécale, qui consiste à implanter chez un patient malade une composition bactérienne préparée à partir des selles d’un individu sain.

Des prébiotiques pour donner à manger à nos bactéries

Selon l’INRA : « Les prébiotiques sont des fibres alimentaires qui stimulent sélectivement la croissance et/ou l’activité de bactéries intestinales potentiellement associées à la santé et au bien-être de l’Hôte. »

A ne pas confondre avec les probiotiques ! Qui eux sont des micro-organismes ayant un effet bénéfique sur leur Hôte.

Les probiotiques sont donc des micro-organismes améliorant l’équilibre du microbiote intestinal, et les prébiotiques sont des fibres permettant de favoriser leur développement optimal.

En favorisant la diversité des micro-organismes présents dans l’intestin, les fibres participent donc à l’équilibre de la flore intestinale. Et cette diversité préviendrait le développement de certaines maladies chroniques sur lesquelles le microbiote peut avoir un impact.

Quels liens peut-on établir entre une consommation de fibres alimentaire et le métabolisme de notre microbiote ? Quels sont les impacts réels sur notre santé ?

Des questions auxquelles la Recherche pourraient apporter des réponses rapidement et développer des pistes pour améliorer notre santé au quotidien !

Références :

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/microbiote-intestinal-flore-intestinale
https://www6.inra.fr/ciag/content/download/5311/41293/file/Vol36-7-Mosoni.pdf
http://www.inra.fr/Grand-public/Alimentation-et-sante/Toutes-les-actualites/Fibres-alimentaires-et-microbiote-intestinal

1 réflexion au sujet de “Microbiote intestinal et santé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *